Skip to main content
Conditionnement mental

Être affamé

By décembre 14, 2021No Comments

J’ai une question vraiment simple à te poser. Est-ce que tu es affamé? Il est essentiel que tu te demandes à quel point c’est important pour toi de continuer à progresser dans le monde du hockey. Quand je travaille avec des joueurs ou que je parle avec leurs parents, je n’ai pas toujours l’impression qu’ils sont conscients du niveau d’engagement qui est nécessaire pour atteindre les plus hauts niveaux dans le monde du hockey.

Dès qu’un obstacle se dresse sur le chemin de plusieurs joueurs, leur premier réflexe c’est de vouloir abandonner. Plusieurs joueurs ont un parcours assez facile jusqu’à ce qu’ils arrivent au niveau M18 AAA ou la LHJMQ. Avec toutes les ligues de hockey qui existent, les meilleurs joueurs ne se retrouvent pas tous dans la même ligue au hockey mineur. Bien que la majorité des meilleurs joueurs jouent dans les structures AAA, il y en a d’autres qui choisissent la voie scolaire. Cependant, en arrivant dans les niveaux supérieurs, tous les bons joueurs se retrouvent à compétitionner pour les mêmes postes et c’est souvent là que tu peux frapper un mur…

Surmonter l’adversité
Un des plus grands bénéfices que peut t’apporter ta carrière de joueur de hockey, c’est de devenir quelqu’un de résilient, persévérant et qui se relève après chaque épreuve. Et la seule façon que tu peux développer ces forces, c’est en faisant face à de l’adversité pendant ton parcours. C’est peut-être difficile à réaliser mais ce sont beaucoup plus souvent les revers que les victoires qui vont t’aider à devenir un meilleur joueur de hockey.

Je travaille avec un joueur depuis quelques années qui s’appelle Tristan Brunette. Après avoir été retranché de deux équipes M18 AAA cette saison, il est arrivé au camp du Midget Espoir des Conquérants des Basses-Laurentides qui était son équipe l’an passé. L’équipe était déjà complétée et ils l’ont aussi retranché! Il avait été repêché par les Cobras de Terrebonne dans la ligue Junior AAA et il a décidé de faire le saut dans le junior à 16 ans au lieu d’aller jouer Juvénile.

Pendant 4 mois, il a seulement pratiqué avec l’équipe et il vient tout juste d’être échangé au Shamrock du West Island, une équipe moins forte que Terrebonne où il aura la chance d’être dans l’alignement à tous les soirs. Je le sais depuis que je connais Tristan qu’il est un guerrier mais quelle démonstration de détermination et de persévérance! Beaucoup de joueurs auraient abandonner depuis longtemps. Pourtant, il n’a que 16 ans et rien n’est terminé pour lui.

Francis Bouillon
J’ai aussi envie de te parler d’un gars avec qui j’ai joué au niveau Midget AAA. Francis Bouillon a connu une carrière de plus de 800 parties dans la LNH. En raison de sa petite taille, il n’a pas été repêché dans la LHJMQ et dans la LNH. Dans les années 1990, des défenseurs de moins de 6 pieds, il n’y en avait pas qui se rendaient à la LNH. À force de détermination, de persévérance et en démontrant toujours une attitude irréprochable, Francis Bouillon a réussi à réaliser son rêve.

J’ai croisé Francis il y a quelques années. On a commencé à jaser et lors de la discussion, il m’a mentionné qu’il avait deux gars. Je lui ai demandé s’ils jouaient au hockey et il m’a répondu qu’ils avaient tous les deux arrêtés de jouer. Il m’a mentionné qu’ils n’étaient pas assez affamés…

S’il y en a un qui comprend la signification d’être affamé pour faire carrière au hockey, c’est bien Francis Bouillon. Il vient d’un quartier défavorisé de Montréal et il n’a pas de diplôme universitaire ou collégial. Jouer au hockey professionnel, ça représentait une meilleure vie pour lui et toute sa famille. Il n’a pas hésité à y aller « all in » et il a été récompensé pour l’avoir fait.

Joshua Roy
Un joueur qui m’impressionne beaucoup cette saison c’est Joshua Roy du Phoenix de Sherbrooke. Il a été repêché en 5ème ronde par les Canadiens de Montréal au dernier repêchage de la LNH. Beaucoup de joueurs auraient été satisfaits d’avoir été repêché en 5ème ronde mais pour Joshua Roy, cela pouvait être perçu comme un pas de recul. Il a été le premier choix au total au repêchage de la LHJMQ en 2019. Il a joué à 16 ans à St-John et a été échangé à Sherbrooke lors de sa saison 17 ans. Après avoir très bien fait à Sherbrooke, il était classé au 66ème rang parmi les patineurs nord-américains avant le repêchage. Il a finalement été le 150ème à être sélectionné au repêchage de la LNH.

Même s’il était vraiment heureux d’avoir été repêché par les Canadiens de Montréal, il ne s’attendait pas à sortir aussi tardivement au repêchage. Plusieurs recruteurs questionnaient son éthique de travail et ils trouvaient qu’il devait améliorer son coup de patin. Au lieu de chercher des défaites et de se dire qu’il ne comprenait pas pourquoi il avait reculé autant, il a mis ses bottes de travail et il est revenu affamé pour la saison 2021-2022, prêt à s’établir comme un joueur dominant dans la LHJMQ. Depuis qu’il a quitté St-John, il a perdu 25 livres. Il a eu un très bon camp d’entraînement avec les Canadiens de Montréal et il connaît un début de saison fulgurant à Sherbrooke. Il est un des premiers compteurs de la LHJMQ à l’âge de 18 ans et il vient aussi de se démarquer au camp d’Équipe Canada Junior. Il n’a pas été choisi cette saison mais il va avoir la chance de se reprendre. Et je serais prêt à parier qu’il va faire partie de l’équipe la saison prochaine.

C’est bien simple… Joshua Roy a eu l’humilité de faire un examen de conscience… De se regarder dans le miroir et de faire les ajustements nécessaires pour devenir le joueur qu’il avait le potentiel d’être. Il n’a pas cherché d’excuses.

Sois prêt à payer le prix
Ce n’est pas un chemin facile qui t’attend si tu veux te rendre loin au hockey… En plus d’être prêt à travailler fort à chaque jour, il est essentiel que tu restes solide et imperturbable quand des obstacles vont se dresser sur ton chemin. Tu te dois d’utiliser les épreuves comme une source de motivation au lieu de te laisser déstabiliser. Et c’est seulement en étant vraiment affamé que tu vas pouvoir le faire!

Si tu veux en connaître davantage sur le conditionnement mental… Suis-moi sur Facebook!