Il y quelques jours, l’annonce du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge concernant le sport scolaire et tous les programmes de sport-études a secoué le monde du sport étudiant au Québec. On entend souvent dire que le sport amateur est une formidable école de vie. Toutes ces années passées à poursuivre ton rêve vont t’aider à développer des qualités et des forces qui vont te servir toute ta vie. Cette croyance prend tout son sens en ce moment.  La crise qu’on vit nous affecte tous à différents niveaux. En tant que jeune athlète, le principal défi auquel tu dois faire face c’est qu’il n’y a plus aucune certitude. Tu es dans l’inconnu et tu n’as aucune idée du genre de saison que tu pourras disputer. Tu peux facilement ressentir des émotions négatives comme la colère, la déception, la frustration, l’angoisse ou l’anxiété. Donc, si tu es à l’école de la vie, cela veut dire que tu es en train d’apprendre des leçons et il est aussi primordial que tu fasses tes devoirs…

1ère leçon : Changer sa perception
La meilleure façon pour avoir le contrôle de tes émotions et de pouvoir passer à travers une période difficile, c’est de changer ta perception. Décider de donner une signification positive à un événement négatif, c’est un des plus grands pouvoirs que tu peux avoir dans ta vie. Tu dois donc systématiquement te demander ces deux questions:

    1. « Quel est le bénéfice de ce que je suis en train de vivre? ».
    2. « Comment puis-je utiliser cet événement pour me motiver au lieu d’être déstabilisé?

C’est la base si tu veux avoir le contrôle de tes émotions. Cela te permet de dédramatiser la situation et la charge émotive devient moins importante. Si tu ne te conditionnes pas à voir une situation négative de cette façon, tu vas continuer de focaliser sur le point noir et tu vas surtout continuer de ressentir avec la même intensité toutes ces émotions négatives.

Il y a des joueurs d’âge junior qui ont vécu une énorme déception quand ils ont su qu’ils ne participeraient pas à un camp de la LHJMQ parce que les équipes pouvaient seulement inviter 34 joueurs au camp d’entraînement.  À toutes les années, il y a des joueurs invités ou des choix tardifs au repêchage qui font l’équipe… Ces joueurs n’auront même pas la chance cette saison de créer une surprise! Si tu as vécu cette grande épreuve, je comprends… Cependant, c’est ta responsabilité de te retrousser les manches et être prêt à tout casser au niveau où tu vas jouer! Il n’y a rien de terminé pour toi! Tu dois y croire et utiliser cet événement pour te motiver. C’est la même chose pour tous ceux qui ont été retranchés au niveau Midget AAA et qui ont eu l’impression que les restrictions au niveau du nombre de joueurs présents lors des matchs ou le fait qu’il n’y ait pas de mises en échec permises les ont désavantagés. C’est surtout frustrant si tu es reconnu comme un joueur physique. Par contre, c’est à toi de rebondir et de démontrer ce que tu es capable de faire.

2ème leçon : Porter son attention sur ce qu’on contrôle
Si tu veux rester dans un bon état mental, tu dois constamment porter ton attention sur ce que tu contrôles. Te demander si tu as le contrôle sur une situation, cela va aussi grandement t’aider à dédramatiser une situation et t’inciter à te concentrer sur ce que tu dois faire pour continuer de progresser. Tu n’as aucun contrôle sur l’évolution de la pandémie… et sur les décisions du gouvernement! Ce que tu contrôles, c’est de trouver des moyens d’avancer quand même si ton sport est à nouveau mis sur pause. Prendre conscience de l’importance de t’occuper de ce que tu contrôles va te servir toute ta vie.

3ème leçon : Conditionner sa réponse aux événements
Un des points principaux de mon approche, c’est de te montrer comment gérer les interférences. J’utilise souvent une analogie en rapport avec mon métier de pompier que tu peux éteindre un feu ou faire de la prévention incendie… Faire de la prévention, cela signifie de conditionner ta réponse aux événements. Nous vivons en ce moment une situation exceptionnelle et il y a de grandes chances que tu vives des interférences importantes à cause du COVID. Tu peux attendre que le feu soit pris et prendre la chance de perdre ta maison ou faire de la prévention et avoir déjà un plan établi qui va te permettre de rester imperturbable et solide si ta saison ne se déroule pas comme prévue en raison de la pandémie. C’est un des plus grands apprentissages que j’ai fait au cours des dernières années… En étant préparé d’avance à gérer certaines interférences qui pourraient me déstabiliser, je mets toutes les chances de mon côté pour traverser une tempête et en ressortir plus fort.

Voir la crise du COVID comme un événement qui va te faire grandir et te rendre plus fort, c’est également une perception… C’est un choix que je fais à tous les jours et toi aussi tu as le pouvoir de faire le même choix.  Cette pandémie va se terminer un jour. Comme le dit si bien un de mes modèles François Lemay; « Après chaque contraction vient une expansion. » Tu as le pouvoir de choisir… Choisir de sortir de cette pandémie plus fort, plus solide et prêt à affronter n’importe quel défi!

Ah oui j’oubliais une dernière leçon… Tu es en train d’apprendre ce que signifie… SURMONTER L’ADVERSITÉ !!!

Source Photo: www.rds.ca

Si tu veux en connaître davantage sur le conditionnement mental… Suis-moi sur Facebook!