Ayant terminé ma carrière de joueur de hockey depuis quelques années, j’ai pu constater que ce n’est pas toujours les athlètes les plus talentueux qui ont connus les plus belles carrières ou réalisés les plus grands exploits.  Dans toutes les disciplines sportives, les exemples sont nombreux d’athlètes qui ont surpassés leurs limites et qui ont livrés la performance de leur vie lorsque ça comptait vraiment. Tous les athlètes de haut niveau passent des heures à s’entraîner pour développer leurs habiletés. Ils ont tous aussi un talent indéniable. Cependant, venu le temps de la partie ou de la compétition importante, il y en a plusieurs qui ne performent pas à leur plein potentiel.

Où donc se situe la différence entre les meilleurs et ceux qui sont dans la moyenne? Tout part du mental et de la capacité à rester imperturbable lorsque ça devient difficile. Il n’existe pas un entraînement physique qui permet à un athlète de gérer la pression, contrôler ses émotions, surmonter les épreuves et surtout acquérir la capacité d’atteindre et de rester dans sa zone de performance optimale lorsque ça compte vraiment.

La Programmation Neuro-Linguistique est une approche en coaching où plusieurs notions s’appliquent à la performance sportive et tout particulièrement au conditionnement mental. Il n’est pas suffisant de s’entraîner physiquement. Il est aussi primordial de conditionner le mental. La performance se définit par une équation très simple: Potentiel – Interférences = Performance. Le potentiel c’est le talent, les capacités et attributs physiques qu’un athlète possède tandis que les interférences touche principalement au côté mental; les doutes, les croyances limitantes et l’anxiété de performance. Les interférences peuvent aussi venir de l’environnement de l’athlète. Relations avec ses parents, ses coéquipiers, ses adversaires ou le coach. Ça peut également venir d’événements hors de son contrôle comme une blessure, la baisse du temps de jeu ou un changement de partenaire. Il est impossible d’éliminer complètement les interférences. Il va toujours y en avoir. Par contre, ce qui est possible, c’est d’acquérir la capacité de rester inébranlable lorsqu’elles surviennent. Intégrer une routine de conditionnement mental à leur entraînement, c’est ce que font les plus grands athlètes!

Si tu veux en connaître davantage sur le conditionnement mental… Suis-moi sur Facebook!